Des chercheurs scrutent la mémoire des attentats