Pendant douze ans, des chercheurs vont analyser la mémoire du 13 Novembre