x

Participation

Comment participer ?

La première campagne d’entretiens filmés prend fin le 10 novembre 2016. Les personnes souhaitant apporter leur témoignage pourront participer à la prochaine campagne en 2018.

Qui peut participer ?

Toute personne souhaitant apporter son témoignage, qu’elle ait été touchée de près ou de loin par les attentats, peut participer au programme. L'objectif est d'élaborer une cartographie de témoignages la plus complète et plurielle possible.

Ainsi, on peut décomposer la cohorte des personnes concernées en quatre cercles, sur la base de la proximité avec les victimes et les lieux des attentats :

  • Cercle 1 : les survivants, les témoins, les proches et les acteurs-intervenants (policiers, militaires, médecins et Croix-Rouge) ;
  • Cercle 2 : les résidents et usagers des quartiers visés, que ce soit dans le 10ème, le 11ème ou à Saint-Denis : ceux qui y vivent et ceux qui y travaillent, ceux qui les fréquentent régulièrement pendant leurs loisirs ;
  • Cercle 3 : les habitants des quartiers périphériques parisiens et de la banlieue parisienne ;
  • Cercle 4 : les habitants de trois villes hors de l’Île-de-France – Caen, Metz et Montpellier.

L'Entretien filmé

Les témoignages sont recueillis par une équipe d’enquêteurs lors d'entretiens filmés. A Paris, les tournages ont lieu dans les studios de l'Institut National de l'Audiovisuel (INA), à Bry-sur-Marne (94), et au Musée d'Art et d'Histoire de Saint-Denis. A Montpellier, les captations ont lieu dans les locaux de l’Unité Inserm 1061, et sont effectuées par les équipes de l'ECPAD.

Le protocole des entretiens filmés est strictement confidentiel pendant les 12 années du programme, pour ne pas biaiser les résultats de l’étude. Les vidéos de ces entretiens sont exclusivement dédiées à la recherche scientifique.

Que se passera-t-il pendant les 12 ans du programme ?

Les personnes ayant participé à la première campagne d'entretien seront recontactées en 2018, en 2021 et en 2026, pour leur proposer de participer aux trois campagnes d'entretien suivantes. Dans l'idéal, l'objectif est que les mêmes personnes témoignent quatre fois, pour étudier au mieux l'évolution des mémoires individuelles et collectives.

Entre les différentes campagnes d’entretiens commence le travail des chercheurs. Les témoignages individuels seront mis en perspective avec les traces de la mémoire collective telle qu’elle se construit au fil des années : les journaux télévisés et radiodiffusés, les articles de presse, les réactions sur réseaux sociaux, les textes et les images des commémorations...

Les résultats du programme

Les premières publications scientifiques sont attendues pour janvier-mars 2017.